Catégorie Démarche Bimby

Auteur(s) : - Clement Lannoy

Publié le 09 Juillet 2011

Retranscription libre et adaptée de dialogues réels menés dans le cadre de diverses expérimentations du projet Bimby avec des communes partenaires et leurs habitants

Notions clés :
> conseil au particulier
> construire sans manger sur les espaces naturels et agricoles
> initiative des habitants
> Innover dans la conception et la construction de maisons individuelles
> retraite
> une démarche de projet conçue pour les particuliers
> valoriser son patrimoine

L'habitant :

"Voila, je suis agriculteur à la retraite, et tous les bâtiments de ma ferme sont abandonnés aujourd’hui, parce que personne n’en veut. Je ne sais pas quoi en faire, ça n’intéresse personne…"

L'architecte :

"Et de quels types sont ces bâtiments ? Des hangars de stockage ? Des bâtiments en maçonnerie ? Des habitations ?"

L'habitant :

"Alors, il y a un grand hangar, la structure est en métal, il servait pour les tracteurs et puis tous les engins à moteurs. Ensuite il y a un hangar en bois, un peu plus petit, on y stockait de la paille le plus souvent. Il est en bord de rue."



L'architecte :

"Très bien, vous n'avez pas de dépendances en maçonnerie ?"

L'habitant :

"Si, il y a une habitation ici, elle servait uniquement à loger les saisonniers, mais bon elle n’est pas très aménagée, c’est simplement un bâtiment isolé voyez-vous. Et l’autre vieux bâtiment, c’est une ancienne étable ici le long de la ruelle, ce sont des vieux bâtiments en briques et en pierres, comme il y en a beaucoup dans la région…Enfin ceux-là sont plutôt en mauvais état."

L'architecte :

"Je comprends. C’est très intéressant pour le village que ces bâtiments ne tombent pas en ruine saviez vous ? Ils participent à l’image rurale du village. Il est possible de faire plusieurs projets de ces bâtiments : on peut faire des logements pour louer ou pour vendre, des bâtiments de stockage, des chambres d’hôtes, des gites, ou même des locaux pour le commerce ou l’artisanat...Finalement cela dépend plus des moyens que vous souhaitez investir, ou des relations que vous souhaitez avoir avec les futurs usagers de vos locaux…Suis-je clair ?"



L'habitant :

"Oui c’est assez clair, mais par exemple, savez-vous combien faut-il investir pour gagner un maximum ?"

L'architecte :

"Non, je ne le sais pas, mais ça ne marche pas comme cela, il dépend aussi de la demande, vous avez de la chance d’être dans une région « touristique » donc l'ouverture de gites ou de chambres d’hôtes seraient une bonne source de revenu. En revanche c’est un vrai projet d’investissement, mais vous pouvez aussi vous orienter vers du stockage ou même vendre vos bâtiments directement avec un petit morceau de parcelle afin que le futur acheteur transforme le bâtiment en un logement par exemple. Dans ce cas, le bénéfice est direct."



L'habitant :

"Mais je ne peux tout de même pas tout transformer en habitation ou en chambres d’hôtes ?"

L'architecte :

"Si ! Vous savez des logements il en manque toujours ! Que ce soit pour vendre ou pour louer, vous trouverez toujours un intéressé…"

L'habitant :

"D’accord ! Et selon vous, que devrais-je faire ?"

L'architecte :

"Et bien, notre mission est simplement de conseiller sur les procédures possibles, mais si vous le souhaitez nous pouvons vous orienter vers un architecte spécialisé dans ce type d’intervention qui vous fera un projet à la hauteur de vos moyens et de vos ambitions."
 

L'habitant : Il est possible de faire plusieurs projets de ces bâtiments : on peut faire des logements pour louer ou pour vendre, des bâtiments de stockage, des chambres d’hôtes, des gites, ou même des locaux pour le commerce ou l’artisanat… L'élu : C’est très intéressant pour le village que ces bâtiments ne tombent pas en ruine saviez vous ? Ils participent à l’image rurale du village. L’urbaniste : Et bien, notre mission est simplement de conseiller sur les procédures possibles, mais si vous le souhaitez nous pouvons vous orienter vers un architecte spécialisé dans ce type d’intervention qui vous fera un projet à la hauteur de vos moyens et de vos ambitions.

Cliquez pour voir ce qu'ils en pensent

> L'habitant

> L'urbaniste

> L'élu

> La filière