Catégorie Projet ANR Bimby

Auteur(s) : - Bruno Sabatier

Publié le 01 Avril 2011

Notions clés :
> densification pavillonnaire
> division parcellaire
> initiative des habitants
> maisons mitoyennes
> rénovation thermique
> retraite
> une démarche de projet conçue pour les particuliers
> valoriser son patrimoine
> vieillissement

Le propriétaire vendeur : un couple âgé adapte sa maison avec l'argent de la vente

Dans une commune de première couronne tradition ouvrière, dans un quartier très central, devenu parmi les plus résidentiels, vivait un ménage né dans les années 1940, qui avait fait construire un pavillon implanté en front de rue, sur une parcelle de 800m².

Charbonnier de métier, le mari utilisait la partie arrière de son terrain comme lieu de stockage de son charbon. Quand il a arrêté son activité dans les années 1990, il ne voyait pas d’usage à ce terrain, n'ayant pas l’habitude de jardiner ou de l'utiliser pour une autre fonction. Selon son épouse, « c'était devenu comme un terrain vague ». Mais conscient de sa valeur foncière, il a décidé de le vendre pour bénéficier d’un complément de revenu.

La parcelle de 800m² a été divisée le plus grand possible compte tenu de la maison déjà existante, pour créer un nouveau terrain à bâtir d’environ 500m², et découpée en drapeau pour ménager un chemin d’accès latéral.

La valorisation du terrain a été modérée (pas de recherche de profit particulier), mais l'apport financier issu de la vente a en fait permis au couple de rénover et d’adapter sa maison : le mari y est décédé, et l'épouse y vit encore.

Les nouveaux voisins successifs

Un ménage avec enfants a acheté le nouveau terrain et fait construire une maison, puis a divorcé à la fin des années 1990, laissant la place à un autre ménage avec enfants en bas âge, qui recherchait la proximité : du travail, des équipements scolaires, du centre de la commune (commerces, services publics et privés), avec également une très bonne desserte TC.

Professionnels impliqués et dispositions techniques

Le propriétaire vendeur a simplement déposé un certificat d'urbanisme, mis en vente du terrain par le biais d'une agence immobilière, et acté la vente avec un notaire. Les règles de construction du PLU de l'époque ont imposé une implantation en milieu de parcelle de la nouvelle maison.

L'habitant : L’apport financier issu de la vente a en fait permis au couple de rénover et d’adapter sa maison

Cliquez pour voir ce qu'ils en pensent

> L'habitant

> L'urbaniste

> L'élu

> La filière