Catégorie Démarche Bimby

Auteur(s) : - Clement Lannoy

Publié le 03 Juin 2011

Retranscription libre et adaptée de dialogues réels menés dans le cadre de diverses expérimentations du projet Bimby avec des communes partenaires et leurs habitants

Notions clés :
> conseil au particulier
> de particulier à particulier
> initiative des habitants
> solidarité intergénérationnelle
> une démarche de projet conçue pour les particuliers
> valoriser son patrimoine
> vieillissement

L'habitante :

"Ma mère est propriétaire d’une grande maison, avec un terrain de 800m². Mon mari, mon enfant et moi sommes obligés d’habiter chez ma mère, car le travail de mon mari se situe à proximité, et nous n’avons pas les moyens d’acheter une maison dans les environs, c’est trop cher. Heureusement, la maison est suffisamment grande pour nous accueillir mais nous ressentons de plus en plus un besoin d'indépendance.



L'architecte :

"N'est-il pas possible d’agrandir la maison pour que ce soit plus confortable ?"

L'habitante :

"Si peut être, mais ce n’est pas ce que l’on souhaiterait… Il est évident que pour ma mère cela facilite les choses car elle commence à avoir besoin d’aide pour certaines tâches. Mais pour nous, ce que l’on aimerait, c’est aussi avoir notre indépendance. L’idéal serait de pouvoir habiter juste à coté."

L'architecte :

"Et pourquoi ne pas construire une nouvelle habitation dans ce grand jardin ?"

L'habitante :

"C’est sûr, ce serait la solution ! Mais nous n’avons pas les moyens non plus de construire une habitation pour nous trois, et puis on aimerait aussi avoir un autre enfant, alors, vous comprenez les travaux en plus, ça risque d’être juste financièrement."

L'architecte :

"Et si la nouvelle habitation était destinée à votre mère, elle pourrait lui être plus adaptée, je veux dire sans escalier, facile à nettoyer, plus pratique. Ainsi, vous habiteriez la grande maison."

L'habitante :

"Effectivement ! On n’y avait pas pensé, mais c’est vrai que ma mère serait mieux dans un logement plus adapté, elle commence à avoir des problèmes pour se déplacer."

L'architecte :

"Et bien oui on peut facilement imaginer un logement de plain-pied avec le jardin."

L'habitante :

"Comme ça le jardin ne serait pas dénaturé parce qu’il appartiendrait encore à nous deux, je pourrai m’occuper facilement de ma mère car elle serait juste à coté, et nous aurions notre indépendance dans la maison où nous avons déjà nos marques…oui c’est pas mal ! Et au niveau du budget ? C’est sûr, c’est un petit logement qu’il faut construire, mais est-ce que cela va être possible ?"



L'architecte :

"Vous payez actuellement un loyer, c’est exact ? Et bien, un accord peut être convenu avec les membres de votre famille pour que vous financiez la construction du logement, et que vous ne payiez plus de loyer par exemple. Un logement de 40m² coute environ 50 000 euros à construire, par mensualité de 600 euros par mois, il est payé en 7 ou 8 ans."

L'habitante :

"Oh très bien ! Cela rend la chose possible ! Et pour ce qui est des actes de propriété, il sera peut-être plus simple d’en discuter à la succession."
 

L'habitant : Comme ça le jardin ne serait pas dénaturé parce qu’il appartiendrait encore à nous deux, je pourrai m’occuper facilement de ma mère car elle serait juste à coté, et nous aurions notre indépendance dans la maison où nous avons déjà nos marques. L’urbaniste : Un logement de 40m² coute environ 50 000 euros à construire, par mensualité de 600 euros par mois, il est payé en 7 ou 8 ans.

Cliquez pour voir ce qu'ils en pensent

> L'habitant

> L'urbaniste

> L'élu

> La filière