Catégorie Presse

Publié le 29 Novembre 2012

Source(s) : lemoniteur.fr

 

ACTUALITÉ

Bimby, remède miracle pour densifier le pavillonnaire?

Aline Gillette | 29/11/2012 | 9:50 | Aménagement

Agrandir la photo © Projet Bimby
Expérimentation de Bimby à Tremblay-sur-Mauldre

Dans cette commune de 1000 habitants, 70 rencontres entre habitants et archtiectes, à l'occasion du passage du POS au PLU ont permis d'identifier 90 projets potentiels de construction (en rose).

Piloté par le CETE Normandie Centre et le CETE Ile-de-France, le projet de recherche Bimby s’est penché de 2009 à 2012 sur la faible densité des quartiers pavillonnaires. Un des moyens proposés pour y remédier: accélérer la division parcellaire, pour construire plus tout en respectant la faveur des Français pour la maison individuelle.

 

Par cet acronyme, les inventeurs de Bimby, ou «Build in my backyard», tordent le cou au syndrome Nimby, «Not In my backyard». Ce dernier désigne le rejet par les riverains de tout projet public générateur de nuisances, dès qu'il s’installe trop près de chez eux (décharge, station d'épuration, éoliennes...).

A l’inverse, «bâtir dans les arrière-cours» pourrait réconcilier intérêt général et intérêts particuliers, argumentent les architectes David Miet et Benoît Le Foll. L’idée leur est venue alors qu’ils étaient étudiants, en réponse à la question: comment construire plus, sans provoquer d'étalement urbain ?

Liens externes : - Lire l'article