Catégorie Presse

Publié le 08 Mars 2013

Journal de la Vendée, mars 2013

Source(s) : Journal de la Vendée

Pour concilier la maîtrise de l’étalement urbain et les aspira- tions de chacun pour se loger, la Vendée choisit d’innover. En février, le CAUE (Conseil en Ar- chitecture Urbanisme et Environ- nement) a réuni les élus locaux et les professionnels de l’urbanisme pour leur présenter le principe du Bimby, de l’anglais Build in My Back Yard (construire dans mon jardin). Ce concept est une des solutions proposées par le Plan départemental de l’urbanisme adopté à l’automne dernier par le Conseil général.

Forte pression démographique

« Bimby consiste à diviser les par- celles pour optimiser le potentiel foncier existant en centre-bourg ou dans les zones pavillonnaires, explique Valentin Josse, conseiller général en charge de l’urbanisme. C’est le particulier qui prend l’ini- tiative de diviser son terrain car ses besoins ont évolué avec l’âge. Bimby est une des solutions qui se prête bien aux secteurs où la pression démographique est for- te. Il faut rappeler que la Vendée devrait compter 240 000 habitants de plus d’ici 2040 ».

Avec Bimby, un couple de retraités peut vendre une partie de son terrain pour aménager sa maison avec l’argent de la vente. Il peut aussi faire construire une maison neuve plus fonctionnelle sur une partie de son terrain et vendre sa maison à un jeune couple. Les scénarios sont multiples. Lors de la réunion, Jacques Cabot, maire de Bouray-sur-Juine (91) est venu témoigner : « Bimby permet de stopper la consommation de ter- res agricoles, de répondre aux be- soins des habitants et d’accueillir une nouvelle population. Il redon- ne aussi la possibilité aux jeunes de rester au pays ».

« En Vendée, le CAUE accompa- gnera les communes intéressées par cette démarche innovante », ajoute Joël Sarlot, président du CAUE de Vendée. 

 

À télécharger : - JDV179.pdf