Catégorie Blogosphère

Publié le 21 Septembre 2012

Source(s) : vendee.fr

Zoom sur le "Bimby"

Comment concilier la maîtrise de l’étalement urbain et les aspirations de chacun en matière d’habitat ? C’est tout l’objet du projet Bimby.

De l’anglais « build in my back yard » (construire au fond de mon jardin), le principe du Bimby consiste à diviser les parcelles pour optimiser le potentiel foncier existant en centre-bourg ou dans les zones pavillonnaires. « Au fil des années, les besoins des propriétaires changent, explique David Miet, co-pilote du projet de recherche Bimby. Quand la famille s’agrandit, les jeunes ménages recherchent une grande maison avec du terrain. Au bout d’une vingtaine d’années, les enfants quittent le domicile et les parents se retrouvent avec une maison qui ne correspond plus à leurs besoins ». À partir de cette situation très courante, le principe du Bimby permet d’envisager plusieurs scénarios : diviser le terrain et construire une maison neuve plus fonctionnelle pour y habiter et vendre son ancien logement, vendre une partie du terrain pour financer les études des enfants, construire une maison pour y loger ses parents vieillissants...

Limiter l’étalement urbain

« Avec le Bimby, l’intérêt particulier rejoint l’intérêt général, poursuit David Miet. Cela permet de limiter l’étalement urbain, de trouver des terrains pour ceux qui en cherchent et de faire évoluer les logements de ceux qui le souhaitent. En Vendée, le Conseil général se tient prêt à accompagner des communes candidates à cette expérimentation.

 

Liens externes : - http://www.vendee.fr/dossiers/384/1326/un-nouvel-urbanisme-en-vendee.htm