Catégorie Presse

Publié le 13 Juin 2013

Source(s) : Ouest France

Une opération pour dynamiser la construction en centre-ville - La Guerche-de-Bretagne

jeudi 13 juin 2013


Pour le cabinet Opléiades, la commune offre un réel potentiel de construction urbaine par la densification.

Pourquoi? Comment?

Qu'est-ce que l'opération Bimby ?

Littéralement, Bimby ou « Build in my back yard » signifie construire dans mon jardin. Il s'agit d'une nouvelle démarche d'urbanisation visant à produire du logement en centre-ville ou agglomération en optimisant le foncier et en densifiant le bâti existant.

L'originalité ? Elle repose sur l'initiative individuelle des habitants. L'idée est d'encourager, de susciter les projets en mettant à la disposition des habitants un conseil en matière d'architecture et d'urbanisme.

L'objectif est d'éviter l'étalement urbain et donc le grignotage des terres. Il est aussi de (re) dynamiser les centres-bourgs, frappés par la vacance des logements. Il répond enfin à l'aspiration des Français pour la maison individuelle.

Qui pilote l'opération ?

C'est le syndicat d'urbanisme du pays de Vitré qui est le maître d'ouvrage du dispositif.« Nous avons déjà réalisé un recensement des dispositions foncières dans les centres-bourgs des 66 communes du territoire », explique Laurie Limou chargée de mission au syndicat d'urbanisme. « Nous avons décidé d'aller plus loin en expérimentant Bimby sur quatre communes volontaires : Taillis et Princé au 1 ersemestre 2013 ; La Guerche et Brie au second. »

Le syndicat d'urbanisme a missionné le cabinet d'architecture Opliéades, basé à Rouen, dont le gérant David Miet, ingénieur-architecte, est un des pilotes du projet Bimby.

Pourquoi à La Guerche ?

« Cette démarche s'inscrit dans notre politique d'urbanisme et dans le prolongement de l'étude réalisée sur l'habitat en pays guerchais, à la demande du conseil général », souligne Yvan Marsollier, 1 er adjoint en charge de l'urbanisme.

« Celle-ci a a révélé un phénomène de vacance préoccupant en centre-ville. Toutes les bonnes idées sont à prendre pour revitaliser le centre-ville. » Le cabinet Opléiades a déjà réalisé un état des lieux

« Il y a un potentiel, une diversité de logements à envisager pour La Guerche »,confie David Miet. « Pour une bonne partie des propriétés, la densification est envisageable. »

La commune compte 1 630 maisons individuelles (70 % du parc habitat). Autre indicateur : 74 % des ménages sont composés de 2 personnes.

Comment cela va-t-il se passer ?

Une réunion publique d'information sera organisée le vendredi 6 septembre avec le cabinet Opléiades qui présentera le projet, le diagnostic et le potentiel de constructions.

Le samedi 7, les architectes proposeront un conseil gratuit (1 h) aux propriétaires intéressés ou locataires ayant des projets.

Ces rendez-vous seront sur inscriptions en mairie. « Ces rencontres sont aussi valables pour des personnes n'ayant pas forcément un projet. L'Idée est de les aider à réfléchir sur des besoins potentiels. »

Contact : 02 99 96 21 09 (mairie)

Liens externes : - Le site de Ouest France