Catégorie Bimby +

Auteur(s) : - David Miet
- Benoit Le Foll

Publié le 13 Mars 2011

Une nouvelle filière, de nouvelles méthodes

Notions clés :
> filière courte
> nouveaux métiers

Le maire :

"Vous me proposez un "urbanisme à la parcelle" : n'est-ce pas aller trop dans le détail et faire dans le particulier ? Il me semble que la stratégie urbaine doit avant tout porter une logique globale ..."

L'urbaniste :

"L'urbanisme à venir sera un "urbanisme à enveloppe constante" et non plus un "urbanisme d'extension". Dans ce cadre, nous devons concevoir non pas un projet mais une transformation, ce qui demande une compréhension approfondie de l'existant morphologique, social et politique.

Pour faire l'urbanisme "avec les habitants", il nous faut investir dans une approche incrémentale à la parcelle, puisque celle-ci est l'unité de base de toute action qui pourra être entreprise en renouvellement urbain."


Le maire :

"Avez-vous des méthodes de travail spécifiques ? Et quel est le coût d'un urbanisme à la parcelle ?"

L'urbaniste :

"La filière BIMBY est notamment portée par une nouvelle forme de maîtrise d’œuvre urbaine capable d’offrir un service de conception à l’échelle de chaque parcelle bâtie.

La médiation auprès des particuliers pendant l'élaboration d'un PLU, ou encore le conseil au particulier une fois le PLU adopté, permettent de produire de l'urbanisme sur mesure à des coûts extrêmement compétitifs : les frais d'étude et d'ingénierie de médiation seront toujours largement inférieurs aux coûts d'études nécessaires à la réalisation d'une ZAC ou même d'un lotissement."


Le maire :

"Qui sont les opérateurs de l'urbanisme BIMBY ?"

L'urbaniste :

"Le fait de produire l’urbanisme à la parcelle, c’est-à-dire de re-concevoir la cohérence d’ensemble à chaque micro-action, engendre également le recours à une filière spécifique de la construction : la filière libre (architectes, maîtres d’œuvre et constructeurs locaux), filière qui est intrinsèquement plus économique que la filière de production de logement en série."
 

L’urbaniste : Nous devons concevoir non pas un projet mais une transformation, ce qui demande une compréhension approfondie de l’existant morphologique, social et politique. La filière : La filière BIMBY est notamment portée par une nouvelle forme de maîtrise d’œuvre urbaine capable d’offrir un service de conception à l’échelle de chaque parcelle bâtie.

Cliquez pour voir ce qu'ils en pensent

> L'habitant

> L'urbaniste

> L'élu

> La filière