Le contrat d’assistance à maîtrise d’ouvrage va permettre de réunir deux principaux acteurs, le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre, autour d’une idée commune. Le manque de certaines compétences du maître d’ouvrage, plus communément appelé client, va le contraindre à faire appel à des services extérieurs pour pouvoir réaliser des plans, des travaux, des analyses dans le but d’élaborer le projet voulu. Le maître d’œuvre, en acceptant la requête du maître d’ouvrage, va endosser le rôle d’organisateur et de coordinateur pour délivrer le résultat attendu par le maître d’ouvrage. Le maître d’œuvre peut être une entreprise, un artisan ou encore un architecte.

Qu’est-ce que l’assistance à maîtrise d’ouvrage ?

Le maître d’ouvrage, s’il le souhaite, a la possibilité de faire intervenir une personne pour analyser la faisabilité d’un projet et, de cette manière, pointer du doigt les points qui nécessitent d’être modifiés.
Cette assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) correspond à un service destiné à conseiller, soutenir et appuyer le maître d’ouvrage sur un projet concret et réel. Principalement présent durant la phase de programmation du projet, l’AMO est, par la suite, uniquement affecté à une tâche d’accompagnement et de conseil.

Quelles sont les obligations de l’AMO ?

L’assistance à maîtrise d’ouvrage va devoir assumer une fonction d’intermédiaire afin de s’assurer que les deux parties contractantes, le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre, possèdent une vision similaire du projet en cours. L’AMO joue aussi un rôle de médiateur entre le maître d’ouvrage et les différents services de l’État ainsi que les éventuels financements. En plus de conseiller et de cibler correctement les besoins du client, l’AMO va être chargé de transmettre les documents liés à la réception du chantier à l’administration.

Et quels sont ses droits ?

L’AMO ne peut prendre de décisions et substituer le maître d’ouvrage dans ses travaux, il lui apporte uniquement son aide. De plus, son statut d’assistance à maîtrise d’ouvrage va lui permettre de pouvoir s’immiscer sur le chantier du projet pour prendre des notes, observer et poser des questions afin d’établir un constat qu’il remettra au maître d’ouvrage. Ce dernier aura ainsi tous les renseignements sur la situation actuelle du chantier et pourra prendre les meilleures décisions qui soient.

Ces trois acteurs doivent correctement s’entendre sur le projet. Une juste coordination entre eux est donc primordiale pour l’élaboration d’une étude claire, efficace et de la meilleure qualité possible.